Close

Catalogue

Les Lignes de Wellington

Les Lignes de Wellington

Un film de Valeria Sarmineto

Avec Nuno Lopes, Adriano Luz, Marisa Paredes, John Malkovich, Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Mathieu Amalric, Melvil Poupaud

En septembre 1810, les troupes napoléoniennes, emmenées par le Maréchal Masséna, envahissent le Portugal. Lors de la bataille de Buçaco, Masséna est défait. Pour autant, Portugais et Britanniques, sous le commandement du Général Wellington, battent en retraite. Wellington espère ainsi attirer l’ennemi à Torres Vedras, où il a fait bâtir des lignes de fortifications infranchissables. Cette stratégie, couplée à une opération de terre brûlée, plonge les populations civiles dans l’exode.


Accompagnant les soldats dans leur marche, tout un peuple subit au quotidien les déchirements de la guerre et progresse à travers les villages en ruines, les forêts incendiées et les cultures dévastées. Certains réaffirment leur volonté de résister à l’envahisseur, d’autres profitent du désarroi général pour laisser libre cours à leurs bas instincts. Le tourbillon de l’Histoire précipite alors les destinées individuelles et romanesques de nombreux personnages tels le lieutenant Pedro de Alencar, la jeune anglaise Clarissa Warren, le revendeur ambulant Pena Branca, le sergent Francisco Xavier ou la prostituée Martirío. Tous convergent vers les lignes de Torres Vedras où la bataille finale décidera du sort de chacun.

Date de sortie

Disponible en
Blu-ray et DVD Digipack

Blu-ray

Bonus

• Making of
• Extrait inédit de la série TV
• Entretiens avec les acteurs (Melvil Poupaud, Soraia Chaves, Elsa Zylberstein, • Carloto Cotta)
• Documentaire “Les Lignes de Torres Vedras”
• Filmographies

Langage:

Portugais, Français et Anglais


Sous-titres:

Portugais, Français, Anglais, espagnol et Italien

Caractéristiques:

151 min | BLU-RAY | 1080p Haute Définition 16:9 (2.40:1) | Couleur | son 5.1 Dts-HD Master Audio | TOUS PUBLICS

Disques:

1

DVD Digipack

Bonus

• Making of
• Extrait inédit de la série TV
• Entretiens avec les acteurs (Melvil Poupaud, Soraia Chaves, Elsa Zylberstein, • Carloto Cotta)
• Documentaire “Les Lignes de Torres Vedras”
• Filmographies

Langage:

Portugais, Français et Anglais


Sous-titres:

Portugais, Français, Anglais, espagnol et Italien

Caractéristiques:

151 min | DVD 9 | PAL | Ecran 16/9 compatible 4/3 | 2.40:1 | Couleur | 5.1 Dolby Digital | TOUS PUBLICS

Disques:

1

Casting

Nuno Lopes - Sergent Francisco Xavier

Soraia Chaves - Martírio
Marisa Paredes - D. Filipa Sanches
John Malkovich - Général Wellington
Carloto Cotta - Lieutenant Pedro de Alencar
Victoria Guerra - Clarissa Warren     
Marcello Urgeghe - Major Jonathan Foster     
Jemima West - Maureen     
Afonso Pimentel - Zé Maria     
Miguel Borges - Manuel Pena Branca
Mathieu Amalric - Général Baron de Marbot     
Melvil Poupaud - Maréchal Masséna     
Filipe Vargas - Vicente de Almeida     
Adriano Luz - Bordalo     
João Luís Arrais - Jeune Autiste
Elsa Zylberstein - Sœur Cordélia     
Vincent Perez - Lévêque     
Albano Jerónimo - Abbé     
Joana de Verona - Brites     
Gonçalo Waddington - Infirmier Eusébio, Zanaga, Espion


Avec la participation spéciale de
Catherine Deneuve - Severina     
Isabelle Huppert - Cosima Pia     
Michel Piccoli - Léopold Schweitzer     
Chiara Mastroianni - Hussard     
Malik Zidi - Octave de Ségur    
Maria João Bastos - Maria de Jesus     
Paulo Pires - Alberto


Et

Manuel Wiborg - Ti Miguel
José Meireles - Paysan
Diogo Dória - Vieux Paysan
Rita Martins - Paysan
Lucrèce Carmignac - Jeune Fille
Francis Braddell Dawson - Peter Warren
Pedro Ferreira - Afonso
João Villas Boas - Cap Percy
Elmano Sancho - Lieutenant Français
Miguel Monteiro - Capitaine Saavedra
Dmitry Bogomolov - Polonais
Pedro Lacerda - Soldat Français
João Saboga - Dirigeant
Ricardo Aibéo -Sentinelle

Victor Gonçalves  - Helper
Chris Murphy - English Soldier

Équipe

Réalisé par Valeria Sarmiento

Produit par Paulo Branco
Scénario : Carlos Saboga
Photographie : André Szankowski
Direction Artistique : Isabel Branco
Direction de Production : Ana Pinhão Moura
1er Ast Réalisation : João Pinhão Moura
Son : Ricardo Leal, António Lopes et Miguel Martins
Musique : Jorge Arriagada
Montage : Valeria Sarmiento et Luca Alverdi
    

Produit par Alfama Films
France 3 Cinéma
Avec la participation de ARTE France
Canal +
France Télévisions
CNC
Clap Filmes
MC / ICA
RTP
Câmara Municipal de Torres Vedras

En association avec Cofinova 8
Avec le soutien de MEDIA

Nuno Lopes

Récompensé par le Golden Globe portugais pour son rôle dans "Alice", Nuno Lopes était également sélectionné cette année au Festival de Berlin pour le Prix Shooting Stars. Parallèlement à son travail au théâtre et à la télévision, Nuno Lopes a construit une importante carrière au cinéma. On retient notamment ses apparitions dans "Moonfish et Lent" de José Álvaro Morais, "Nuit de chien" de Werner Schroeter et "Goodnight Irene" de Paolo Marinou-Blanco. Récemment, il a joué dans "Opération Automne" de Bruno de Almeida.

Elsa Zylberstein

En 1993, Elsa Zylberstein remporte le prix Romy Schneider. Sa nomination au César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans "Van Gogh" de Maurice Pialat lancera ensuite sa carrière.
Cette actrice singulière est rapidement remarquée par de nombreux réalisateurs de renom tels que James Ivory, Jacques Doillon, Werner Schroeter, Chantal Akerman ou encore Raúl Ruiz. Le réalisateur chilien l’a notamment choisie pour tourner dans "Le Temps Retrouvé" et "Ce jour-là". En 2003, elle remporte le César du meilleur second rôle féminin pour son interprétation dans "Il y a longtemps que je t’aime" de Philippe Claudel. Depuis, elle multiplie les rôles au théâtre comme au cinéma.

Vincent Perez

En 1992, Vincent Perez remporte le prix Jean Gabin. Il joue régulièrement dans des productions françaises et internationales. Parmi ses plus grands films, on retient "Cyrano de Bergerac" de Jean-Paul Rappeneau , "Indochine" de Régis Wargnier, tous deux récompensés aux Oscar et aux César, ainsi que "Fanfan la Tulipe" de Gérard Krawczyk et "La Reine Margot" de Patrice Chéreau. Avec ce dernier, il va multiplier les collaborations à la fois au cinéma dans "Hôtel de France", "Ceux qui m’aiment prendront le train" et, au théâtre, dans "Platonov et Hamlet". L’acteur a tourné sous la direction de Michelangelo Antonioni et de Raúl Ruiz, dans "Le Temps Retrouvé". Vincent Perez est aussi passé derrière la caméra et a réalisé "Peau d’Ange" en 2002 et "Si j’étais toi" en 2007.

Albano Jerónimo

Comte de Santa Barbara dans les "Mystères de Lisbonne" de Raúl Ruiz, sa prestation a été saluée de toutes parts. Parmi les acteurs les plus en vue au Portugal, il vogue aisément entre la télévision, le théâtre et le cinéma. Dernièrement, il apparaît au générique de nombreux films tels que "Como Desenhar um Círculo Perfeito" de Marco Martins, "Florbela" de Vicente Alves do Ó et "A Morte de Carlos Gardel" de Solveig Nordlund.

Joana de Verona

Remarquée pour sa participation dans des séries à succès portugaises, Joana de Verona est révélée au grand public par le rôle d’Eugénia dans "Mystères de Lisbonne" de Raúl Ruiz et par "How to draw a perfect circle" de Marco Martins. Elle a dernièrement joué dans les films "A morte de Carlos Gardel" de Soveig Nordlund, "Em Segunda Mão" de Catarina Ruiva et "Rafa" de João Salaviza, court-métrage récompensé de l’Ours d’Or au Festival de Berlin.

Gonçalo Waddington

Comédien de théâtre, de télévision et de cinéma, Gonçalo Waddington a travaillé avec Jorge Silva Melo, Maria Emília Correia, Carlos Avillez , Miguel Seabra, Marco Martins pour "Alice" et "How to Draw a Perfect Circle", Tiago Guedes et Frederico Serra pour "Bad Blood" et "Entre os Dedos" et, enfin, avec Ivo M. Ferreira dans "Águas Mil". Au petit écran, il a notamment tenu le rôle principal de la mini-série "Até Amanhã, Camaradas", réalisée par Joaquim Leitão.

Catherine Deneuve

Nom majeur du Septième Art, Catherine Deneuve a travaillé avec les plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma : Luis Buñuel ("Belle de Jour"), François Truffaut ("Le Dernier Métro"), Roman Polanski ("Repulsion"), Jacques Demy ("Les Parapluies de Cherbourg") et Manoel de Oliveira ("Le Couvent"). Raúl Ruiz l’avait dirigée dans deux des ses plus beaux films, "Généalogies d’un crime", (Sélection officielle du Festival de Berlin) et "Le Temps Retrouvé". (Sélection officielle du Festival de Cannes). L’actrice a remporté deux Césars, a été nommée aux Oscars et aux BAFTA et récompensée par les plus grands festivals de cinéma.

Isabelle Huppert

Internationalement reconnue, Isabelle Huppert a collaboré avec les plus grands réalisateurs tout au long de sa carrière. Connue pour repousser sans cesse ses propres limites, elle a toujours incarné des personnages marquants, que ce soit pour Claude Chabrol, Michael Haneke, Jean-Luc Godard, Werner Schroeter, Claire Denis, François Ozon ou encore Benoît Jacquot. Récompensée d’un César, d’un BAFTA, deux fois du Prix de la meilleure actrice au Festival de Venise, elle remporte à deux reprises - fait rare - le Prix de la meilleure actrice au Festival de Cannes pour "Violette Nozière" de Claude Chabrol et "La Pianiste" de Michael Haneke. En 2000, elle fait partie du casting de "Comédie de l’innocence" de Raúl Ruiz en compétition au Festival de Venise. Très présente lors des grands rendez-vous du cinéma, elle a été présidente du jury du Festival de Cannes en 2009 et remet à Michael Haneke sa première Palme d’Or. Quatre ans plus tard, le réalisateur autrichien est couronné d’une seconde Palme d’Or pour son film "Amour", toujours avec son actrice fétiche, Isabelle Huppert.

Michel Piccoli

Tout au long de son incroyable carrière, Michel Piccoli a été dirigé par les plus grands réalisateurs tels que Jean-Luc Godard, Luis Buñuel, Claude Sautet, Marco Ferreri, Jacques Demy, ou encore, Claude Chabrol. Reconnu pour son intensité de jeu, l’acteur a été récompensé lors des plus grands festivals dont Cannes, Berlin et Locarno. On peut citer parmi ses plus grands films "Le Mépris de Godard", "Belle de Jour" de Buñuel, "Les Choses de la Vie" de Sautet, "Dillinger est mort" de Ferrerri, "La Poussière du Temps" d’Angelopoulos et, dernièrement, "Habemus Papam" de Moretti. Il a tourné sous la direction de Raúl Ruiz dans "Généalogies d’un crime" et "Ce jour-là". Récemment, on a pu le voir dans les derniers films d’Alain Resnais et de Leos Carax, tous deux en compétition au Festival de Cannes 2012.

Chiara Mastroianni

Actrice majeure du nouveau cinéma français, la fille de Marcello Mastroianni et de Catherine Deneuve a tourné sous la caméra de nombreux réalisateurs internationaux de renom. On la retrouve dans "La Lettre" de Manoel de Oliveira, "Ma saison préférée" d’André Téchiné, "Prêt à porter" de Robert Altman ou encore "Un conte de Noël" d’Arnaud Desplechin. Muse de Christophe Honoré, elle joue dans "Les Chansons d’Amour", "Non, ma fille tu n’iras pas danser" et "Les Biens-Aimés". Elle a aussi incarné différents rôles pour Raúl Ruiz dans "Le Temps Retrouvé" et "Trois vies et une seule mort", tous les deux sélectionnés au Festival de Cannes.

Malik Zidi

Révélé par son rôle dans "Gouttes d’eau sur pierres brûlantes" de François Ozon, Malik Zidi est l’un des acteurs français les plus demandés. André Téchiné le choisit pour "Les Temps qui changent", il joue face à Chiara Mastroianni dans "Un chat un Chat" et fait partie du casting de "Mystères de Lisbonne". Dernièrement, on le retrouve dans "L’Ordre et la morale" de Mathieu Kassovitz et "Un enfant" de toi de Jacques Doillon. Prochainement, il jouera aux côtés de Mary-Louise Parker et Julie Delpy dans le film "Les Passages" de Dona Vermeer.

Maria João Bastos

Raúl Ruiz offre à Maria João Bastos dans "Mystères de Lisbonne" le plus beau rôle de sa carrière qui lui vaudra le Golden Globe portugais de la meilleure actrice. Récemment, elle a joué pour Fernando Lopes, l’un des plus grands réalisateurs portugais, dans "Em Câmara Lenta".

João Luís Arrais

João Luís Arrais fait ses débuts à la télévision, mais c’est le rôle de Pedro da Silva dans "Mystères de Lisbonne" qui lui vaut la reconnaissance du public. On le retrouve au casting de "Les Lignes de Wellington" dans un nouveau rôle tout aussi exigeant.

Adriano Luz

Adriano Luz est l’un des plus grands acteurs portugais de sa génération. Acteur principal des "Mystères de Lisbonne" de Raúl Ruiz, il remporte, pour ce film, le titre de Meilleur Acteur aux Golden Globes portugais. Il a tourné sous la caméra de nombreux réalisateurs de renom, tels que João Botelho ("Tráfico", "O Fatalista"), João Mário Grilo ("A Falha", "451 Forte"), Teresa Villaverde ("A Idade Maior"), José Nascimento ("Tarde Demais") et Margarida Cardoso ("A Costa dos Murmùrios"). Dernièrement, il a rejoint le casting de "Demain ?" réalisé par la française Christine Laurent. Il s’est récemment lancé dans la réalisation de son premier court métrage, "O Dia Mais Feliz da Tua Vida".

Filipe Vargas

C’est à la télévision portugaise que Filipe Vargas débute sa carrière de comédien. Depuis, il a participé à de nombreux projets cinématographiques dont le chef d’oeuvre de Raúl Ruiz, "Mystères de Lisbonne". Il a aussi travaillé avec Manoel de Oliveira pour "Singularité d’une jeune fille blonde", João Botelho pour "The Film of Disquiet" et Bruno de Almeida pour "Opération Automne".

Soraia Chaves

Soraia Chaves obtient son premier rôle dans "O Crime do Padre Amaro", adapté du roman éponyme de José Maria de Eça de Queiró. En 2007, elle tourne sous la caméra de António Pedro Vasconcelos dans "Call Girl" ce qui lui vaut le Golden Globe portugais de la meilleure actrice. Elle a aussi tourné dans "A Bela e o Paparazzo" d’António Pedro Vasconcelos et "The Art of Stealing" de Leonel Vieira.

Marisa Paredes

Récompensée par deux nominations aux Goya, Marisa Paredes, connue pour ses collaborations avec Pedro Almodovar - "Tout sur ma mère", "La fleur de mon secret", "Talons aiguilles", "La piel que habito" - est l’une des plus grandes figures du cinéma espagnol. On a notamment pu la voir dans "Le Miroir Magique" de Manoel de Oliveira, "La vie est belle" de Roberto Benigni, "Deep Crimson" d’Arturo Ripstein et "Trois vies et une seule mort" de Raúl Ruiz.

John Malkovich

Deux fois nommé aux Oscar, John Malkovich est une star internationale incontestée.


Il a interprété de multiples personnages et a tourné avec les plus grands réalisateurs. Son rôle de Valmont dans "Les Liaisons dangereuses" de Stephen Frears le révèle au grand public.


Parmi ses plus grands films, on peut citer "Un thé au Sahara" de Bernardo Bertolucci, "Ombres et Brouillard" de Woody Allen, "Par delà les nuages" de Michelangelo Antonioni, "L’homme au masque de fer" de Randall Wallace, "Dans la peau de John Malkovich" de Spike Jonze, "Burn after reading" des frères Coen, ainsi que "L’Echange" de Clint Eastwood.


Il a travaillé à plusieurs reprises avec Raúl Ruiz dans "Le Temps Retrouvé", "Les âmes fortes" et "Klimt" où il incarne le célèbre peintre autrichien. Initialement formé au théâtre, il a dernièrement joué dans la pièce à succès "Les Variations de Giacomo", d'après "Histoire de ma vie de Giacomo Casanova", mise en scène par Michael Sturminger. Attaché à l’oeuvre de Choderlos de Laclos, il a proposé cette année une nouvelle mise en scène des "Liaisons dangereuses" dans une version contemporaine au Théâtre de l’Atelier.

Carloto Cotta

A 19 ans, Carloto Cotta débute sa carrière d’acteur par le court-métrage de Miguel Gomes, "31". Ensuite, les projets se multiplient avec notamment "Nuit de Chien" de Werner Schroeter, "Arena" de João Salaviza , "La Religieuse Portugaise" d’Eugène Green et le chef d’oeuvre de Raúl Ruiz "Mystères de Lisbonne". Cette année, Carloto Cotta a été choisi pour interpréter le rôle principal dans "Paixão" de Margarida Gil et "Tabu" de Miguel Gomes plusieurs fois récompensé lors de la dernière Berlinale.

Victoria Guerra

A 18 ans, Victoria Guerra fait ses débuts dans une série portugaise à succès puis multiplie les rôles à la télévision. En 2010, elle incarne le rôle principal dans le court-métrage d’André Badalo, "Catarina e os Outros" qui remporte le Excellence Award au Los Angeles Movies Awards 2011. Dernièrement, elle est choisie pour interpréter la pétillante Clarissa Warren dans "Les Lignes de Wellington".

Marcello Urgeghe

Acteur majeur du cinéma portugais, il apparaît notamment dans "The Jester" de José Àlvaro Morais et dans "A Idade Maior" de Teresa Villaverde. Il a récemment joué dans "Mystères de Lisbonne" et incarne l’un des personnages principaux d’"Opération Automne" de Bruno de Almeida.

Jemima West

Jemina West débute la comédie à l’âge de 10 ans. Sa participation dans "Jeanne d’Arc" de Luc Besson lance sa carrière au cinéma. Le grand public la découvre dans la série à succès de Canal + , "Maison Close", diffusée en 2010 et dont elle a déjà tourné la saison 2. Dernièrement, elle incarne Maureen dans "Les Lignes de Wellington".

Afonso Pimentel

Son interprétation de Pedro da Silva dans le film multi-récompensé, "Mystères de Lisbonne", a été fortement remarquée. Afonso Pimentel compte parmi les acteurs récurrents du cinéma portugais : en 1996, son rôle dans "Adeus Pai" de Luis Filipe Rocha a lancé sa carrière. Depuis il multiplie les projets. On l’a notamment vu dans "Coisa Ruim" de Frederico Serra et Tiago Guedes, "20,13" de Joaquim Leitão et "A Falha" de João Mário Grilo.

Miguel Borges

Miguel Borges commence sa carrière sur la scène du Théâtre de Cornucópia sous la direction de Miguel Guilherme, Stephan Stroux et Luís Miguel Cintra. Par la suite, il se tourne vers le cinéma et joue dans "Water and Salt" et dans "Two Brothers, My Sister" de Teresa Villaverde et dans "Snow White" et dans "Come and Go" de João César Monteiro. Il apparaît également dans "António, um Rapaz de Lisboa" de Jorge Silva Melo, dans "A Janela: Maryalva Mix" d’Edgar Pêra, ou encore, dans "Bad Blood" de Tiago Guedes et Frederico Serra.

Mathieu Amalric

Reconnu en France comme à l’international pour ses participations dans "Munich" de Steven Spielberg, pour "Les Herbes Folles" d’Alain Resnais, pour "Le Scaphandre et le Papillon" de Julian Schnabel ou pour son rôle dans "James Bond - Quantum of Solace", Mathieu Amalric a été récompensé à trois reprises par les César. En 2010, il remporte à Cannes le prix de la mise en scène pour son film "Tournée". Récemment, il apparaît dans le dernier film de David Cronenberg, "Cosmopolis".

Melvil Poupaud

Melvil Poupaud a fait ses débuts au cinéma à l’âge de 11 ans, sous la caméra de Raúl Ruiz dans "La Ville des Pirates". Fidèle au réalisateur chilien, il jouera dans "Fado majeur et mineur", "Généalogies d’un crime", "Le Temps retrouvé", "Trois vies et une seule mort", "Combat d’amour en songe" et le multi-récompensé "Mystères de Lisbonne". Grand nom du cinéma français, il a notamment travaillé avec Éric Rohmer dans "Conte d’été" et avec François Ozon dans "Le Temps qui reste" et "Le Refuge". Il figure aussi au casting de films hollywoodiens tels que "Speed Racer" des frères Wachowski ou encore "Le Divorce" de James Ivory. Melvil Poupaud tient le rôle principal du dernier film de Xavier Dolan, "Laurence Anyways".

Paulo Pires

Paulo Pires débute sa carrière dans "Zéfiro" de José Álvaro Morais, puis est révélé au grand public pour son interprétation dans "Five Days, Five Nights" de José Fonseca e Costa. Tout au long de sa carrière, il multiplie les rôles au théâtre comme à la télévision dans des productions portugaises ainsi qu’internationales. Au cinéma, il a notamment été dirigé par Mário Barroso dans "Le Miracle selon Salomé" et par José Fonseca e Costa dans "O Fascínio".

  • Festival du Film de Venise

    Sélection Officielle - En Compétition

  • Festival de San Sebastian

    Sélection Officielle

  • Festival du Film de Toronto

    Sélection Officielle

  • Festival du Film de New York

    Sélection Officielle

  • BFI de Londres

    Sélection Officielle

  • Sociedade Portuguesa de Autores Prix

    Prix du Meilleur Scénario attribué à Carlos Saboga

Valeria Sarmineto

Note d'Intention

L’invasion du Portugal par les troupes françaises était sans conteste très loin de mon expérience. J’ai commencé par comparer l’exode massif et forcé des populations contraintes de quitter leurs terres dévastées, avec mon propre exil, rendant ainsi la narration plus personnelle.


L’attache émotionnelle à ce film apparaît peu discutable. Après la mort de Raúl, le producteur Paulo Branco m’a proposé de reprendre le projet. Cela me faisait un peu peur, mais je n’ai jamais douté : je devais le faire pour Raúl, en guise d’hommage, pour moi, comme pour l’équipe – techniciens et acteurs – qui ressentait exactement la même chose.


Travailler avec Carlos Saboga est toujours un plaisir. Les scénarios des "Lignes de Wellington" et de "Mystères de Lisbonne" sont tout aussi excellents et ils suivent une structure qui ressemble davantage aux "Mille et Une Nuits" qu’à une production hollywoodienne. Carlos accorde une grande importance aux personnages féminins, ce qui le distingue des autres films de guerre.


Nous avons tourné dans des lieux exotiques, principalement dans la région ouest du pays, dans un cadre unique qui, conjoint à l’image du film et à la musique, a conféré à l’exode massif des populations une force extraordinaire.


Je n’avais jamais filmé autant de personnes à la fois, mais les techniques de tournage modernes ont beaucoup facilité les choses. Je pense que cela n’a pas dû être toujours facile pour les figurants – qui, pour certains, ont dû endurer le même froid que les troupes françaises, mais plusieurs m’ont confié qu’ils s’étaient beaucoup amusés.


Au final, le film est bien plus qu’un simple attachement sentimental. Ce fut un challenge et un devoir qui m’ont procuré beaucoup de plaisir et, pour cette raison, je remercie tous ceux qui y ont participé.


Valeria Sarmiento