Close

Support Blu-ray

Disponible

Cosmos

Cosmos

Un film de Andrzej Zulawski

Avec Sabine Azéma, Jean-François Balmer, Jonathan Genet, Johan Libéreau

Witold a raté ses examens de droit et Fuchs vient de quitter son emploi dans une boite de mode parisienne. Ils vont passer quelques jours près de la mer et des montagnes, dans une pension dite de famille, où les accueille un moineau pendu dans la forêt, puis un bout de bois tout aussi pendu, puis une série de signes au plafond et dans le jardin, indiquant une volonté et une direction.

Dans cette pension, une bouche torve - celle de la servante - et une bouche parfaite: celle de la jeune femme de la maison dont Witold tombe éperdument amoureux.
Or, elle est fraichement mariée à un architecte des plus convenables.
Est-elle seulement convenable, elle?
La troisième pendaison - un chat - est de l'oeuvre de Witold
Pourquoi?
La quatrième pendaison sera-t-elle humaine?

Disponible en
Blu-ray et DVD

Blu-ray

Bonus

Bonus :

• Cérémonie de remise des prix – Festival de Locarno 2015
• Rencontre avec Andrzej Zulawski au Festival de Locarno 2015
• Conférence de presse du Festival de Locarno avec Andrzej Zulawski
• Présentation de Cosmos au Lisbon & Estoril Film Festival ‘15
• Revue de presse
• Sur le tournage de Cosmos


Langage:

Français


Sous-titres:

Anglais, Portugais, Français

Caractéristiques:

DURÉE 102’ | BLURAY | FULL HD | 1080P | Format 1.85:1 | Couleur | Audio: DTS HD MA 5.1 | TOUS PUBLICS

Disques:

1

DVD

Bonus

Bonus :

• Cérémonie de remise des prix – Festival de Locarno 2015
• Rencontre avec Andrzej Zulawski au Festival de Locarno 2015
• Conférence de presse du Festival de Locarno avec Andrzej Zulawski
• Présentation de Cosmos au Lisbon & Estoril Film Festival ‘15
• Revue de presse
• Sur le tournage de Cosmos

Langage:

Français


Sous-titres:

Anglais, Portugais, Français

Caractéristiques:

Film Durée 98’ | Format 2.35:1 - Ecran 16/9 compatible 4/3 | Couleur | Audio 5.1 Dolby Digital | TOUS PUBLICS

Disques:

2

Casting

Sabine Azéma

Jean-François Balmer

Jonathan Genet

Johan Libéreau

Victoria Guerra

Clémentine Pons

Andy Gillet

Ricardo Pereira

António Simão

Équipe

Écrit et Réalisé par Andrzej Żuławski

d’après le roman de Witold Gombrowicz
Directeur de la photographie André Szankowski AIP-AFC
Musique originale Andrzej Korzynski
Son Jean-Paul Mugel, Thomas Robert, Nicolas d’Halluin
Montage Julia Gregory
1er Assistant mise en scène Carlos da Fonseca Parsotam
Décors Paula Szabo
Costumes Patricia Saalburg
Directrice de production Ana Pinhão Moura
Produit par Paulo Branco
Une coproduction Alfama Films Production et Leopardo Filmes
Avec la participation du CNC, ICA, RTP
et avec le soutien de Câmara Municipal de Sintra
Développé avec le soutien du programme MEDIA de l’Union Européenne
et la PROCIREP

About Andrzej Zulawski

Scénariste et réalisateur de tous ses films, 12 longs-métrages dont de nombreuses adaptations, Andrzej Zulawski, signe des œuvres spectaculaires et habitées par des prestations d’acteur magnétiques, mêlant passions destructrices, manichéisme violent, et lyrisme amoureux. De Romy Schneider à Sophie Marceau, en passant par Isabelle Adjani, Klaus Kinski, Jacques Dutronc, Fabio Testi, Francis Huster, Pascal Gregory, Guillaume Canet, Marina Hands, Lambert Wilson ou encore Valérie Kaprisky, Zulawski est notamment acclamé pour son immense talent dans la direction d’acteur.

Né en 1940 en Pologne, Andrzej est fils du diplomate et poète polonais Miroslaw Zulawski. Enfant, il suit son père lors de ses déplacements entre Varsovie et Paris. C'est là qu'il se fixe en 1957 pour étudier le cinéma à l'IDHEC et les sciences politiques à la Sorbonne. À la fin de ses études, il retourne en Pologne pour être assistant du réalisateur Andrzej Wajda sur les tournages de SAMSON (1960) et CENDRES ET VARSOVIE (1965). Il publie des textes sur le cinéma en tant que critique pour la revue polonaise Film de 1966 à 1968, ainsi que ses propres poèmes. Il débute la réalisation en 1967 avec un moyen métrage pour la télévision LE CHANT DE L’AMOUR TRIOMPHANT  pour lequel il reçoit le diplôme d’honneur de la Los Angeles Academy of Television Arts and Sciences. En 1971, il réalise son premier long métrage LA TROISIÈME PARTIE DE LA NUIT qui remporte nombre de prix internationaux. Le réalisateur décide ensuite de retourner travailler en France, où sa liberté de ton et son outrance formelle sont mieux tolérées, après avoir rencontré des problèmes avec LE DIABLE, interdit par la censure du régime soviétique qui expulse le jeune cinéaste de Pologne.


En 1974, il coadapte et réalise L’IMPORTANT C’EST D’AIMER, adapté du roman de Christopher Frank « La Nuit américaine ». Le succès de ce film lui permet de retourner en Pologne. Pendant deux ans, 1976 et 1977, il tourne un film de science-fiction adapté de l'œuvre de son grand-oncle, Jerzy Zuławski, LE GLOBE D'ARGENT. Le tournage de ce film est arrêté par les autorités polonaises neuf jours avant la fin. Ce film n’a vu le jour qu’en 1987, où le montage final et la fin proche de la censure lui ont permis de sortir dans quelques salles polonaises.


Puis il se rend en Allemagne pour tourner, à Berlin, une coproduction franco-allemande, POSSESSION, crise conjugale entre un agent secret et une femme possédée par une force étrange. Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes, le film vaut à Isabelle Adjani le Prix d'interprétation féminine.


Le tournage de L'AMOUR BRAQUE, d’après « L’Idiot » de Dostoïevski, est pour Żuławski particulièrement important : il y rencontre Sophie Marceau, qui devient par la suite son épouse et son actrice fétiche. Il la dirige dans MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE VOS JOURS, adapté du best-seller de Raphaëlle Billetdoux, et, plus tard, en 2000, dans LA FIDÉLITÉ, librement adapté de l'œuvre de Madame de La Fayette « La princesse de Clèves » et produit par Paulo Branco.


Outre le cinéma, Zulawski travaille également pour le théâtre et a écrit plus d'une dizaine de romans, récits, nouvelles et feuilletons depuis 1970. En 1996, il a été nommé Officier de la Légion d’Honneur et chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Par ailleurs, ayant regagné son pays natal il y a 14 ans, le cinéaste a été appelé à maintes reprises à participer à l'élaboration de la politique culturelle de la Pologne, qui était à reconstruire après la chute du communisme.


Filmographie :


2000 : La fidélité
1996 : Chamanka
1991 : La note bleue
1989 : Boris Godounov
1989 : Mes nuits sont plus belles que vos jours
1987 : Sur le globe d’argent
1985 : L’amour braque
1984 : La femme publique
1981 : Possession
1975 : L’important c’est d’aimer
1972 : Le diable
1972 : La troisième partie de la nuit

  • Festival du Film de Locarno

    Selection Officielle En Competition

Andrzej Zulawski

Note d'Intention

Ce roman de Witold Gombrowicz, que j'admire sans doute le plus dans son œuvre, est une perle, un petit diamant pervers et aigu. Je n'avais jamais pensé à en faire un film : peut-être par admiration, peut-être parce que toutes les adaptations de l'auteur se sont montrées décevantes, ou bien même ridicules. L'homme était suprêmement intelligent, son écriture capricieuse, les intrigues de ses écrits voilées par un humour surréaliste, c'est-à-dire, dans le cas le plus simple, fantasque. Ou - et - noir.


Il a fallu Paulo Branco, un des producteurs les plus éclairés - mais aussi des plus lettrés - d'Europe pour me faire croire qu'une adaptation de "Cosmos" au cinéma était non seulement possible, mais diablement excitante. Ensemble, nous avions déjà fait une transposition de "La Princesse de Clèves" à l'écran, avec LA FIDELITÉ, il y a 14 ans.


"Cosmos" ?


Un polar tissé de choses petites, une histoire d'amour, un sondage du cœur humain dans sa jeunesse.


Un peu effrayant, bien drôle quand il en a envie.


Deux jeunes gens vont passer quelques jours de repos près de la mer et des montagnes. En province. Le héros - Witold lui-même - a raté ses examens de droit. Fuchs, son comparse est de Paris aussi, mais dans la mode et vient d’être renvoyé par son patron. Contraints d’être économes tous les deux, ils se choisissent une pension dite de famille. Où les accueille un moineau pendu dans la forêt, puis un bout de bois tout aussi pendu, puis une série de signes au plafond et dans le jardin, indiquant une volonté et une direction.


Une fenêtre, une chambrette avec des objets simples, plantés les uns dans les autres.


Une plume, des agrafes, mais aussi une hache dont le manche indique - quoi ?


Une bouche torve - celle de la servante - une bouche parfaite : celle de la jeune femme de la maison. Dont Witold tombe éperdument amoureux. Or, elle est fiancée, n'est-ce pas - à un architecte des plus convenables. Est-elle seulement convenable, elle ?


Apres la découverte d'un chat pendu - en triangle de jalousie amoureuse ? - ce petit beau monde de la pension se rend à la montagne pour y vivre explication et catharsis, ou, d'ailleurs, rien, si la passion est une explication.


Cette démarche suit l’intrigue en huis-clos, touffue et sexuelle du roman de Witold Gombrowicz, pervers et par moment drolatique, fin et brutal à la fois, inquiétant et – pourrait-on dire – hitchcockien.


Le cœur humain est sombre, il veut la lumière, l'atteint-il ?


Tout cela est cousu de petits faits, de petits riens, de crimes plus grands que la raison veuille l’admettre. C'est un "suspense" et un drame, et une comédie.


Scénario – acteurs – discipline sont, je pense, les trois mots clés de ce film à la fois de suspense et de passion amoureuse.


Andrzej Żuławski

News sur Cosmos

À Jamais sélectionné pour la 73ème Mostra Internationale de Venise et le Festival International du Film de Toronto

Une double sélection pour A Jamais . Le film sera présenté Hors-Compétition à la 73ème Mostra de Venise (31 août-10 septembre). Le film est également sélectionné en Masters Section du Festival International du Film de Toronto (8-12 septembre).

COSMOS le dernier film de Andrzej Zulawski sortira le 10 mai prochain en DVD et Bluray

Adapté du chef d’œuvre de Gombrowicz, le film avec au casting Sabine Azéma, Jean-François Balmer, Jonathan Genet, Johan Libéreau, Andy Gillet et Clémentine Pons, avait reçu le LEOPARD DE LA MEILLEURE REALISATION au Festival de Locarno 2015.